2014, année …

’14 (One four !)

Chaque début d’année, c’est la periode des vœux et des bonnes résolutions.

Si j’aime souhaiter le meilleurs à mes proches et mes amis, j’avoue que le reste me rends beaucoup moins joyeux.

Souhaiter une bonne année à des gens qu’on croise au boulot ou ailleurs, qu’on peux pas encadrer, qu’on ne connais pas, juste pour la « forme » c’est un sentiment de faux-cul que je n’aime pas.

Passé la première semaine (ce qui est le cas puisque nous sommes déjà le 1er week-end de l’année) nous voici de retour dans une activité « normale », safe !

Concernant les bonnes résolution ou les objectifs de l’année, je ne m’en fixe plus depuis longtemps car il faut bien l’avouer : je ne les tiens jamais (comme la plus part des gens je pense).

L’année 2014 sera donc faite de découverte au jour le jour et j’espère qu’elle sera aussi fun que les précédentes.

Cette année encore, l’activité principale de mon blog sera mon prochain voyage au Japon (le 5eme).

Retour au pays du Riho levant \o/
Retour au pays du Riho levant \o/

J’oserai dire qu’il s’agit maintenant d’un retour « au bled » et cette fois ci encore j’y serai pour environs 6 semaines, du 31 mars au 12 mai.

Cette escapade ne se fera pas en solitaire puisque je serai rejoins par Elsyel avec qui je partagerai le logement, mais aussi Impou et Linksky quoi seront également dans l’archipel.

Le programme s’articulera autour des Idols, des Idols et des Idols (quoi keskiya è_é).

Blagues à part (même si je suis extrêmement sérieux), j’aimerai rendre visite à quelques personnes et en rencontrer de nouvelles.

See you later o/

Publicités

Le samedi c’est Okonomiyaki !

20130126_112101
Le paquet coute 7.90€ (3 sachets dedans)

Cela marche aussi les autres jours, mais en ce samedi j’ai décidé de cuisiner une spécialité japonaise à base de choux : l’Okonomiyaki (お好み焼き) (il existe des variantes avec des nouilles).

Pour réaliser cette recette il vous faudra (pour 4 personnes) :

  • 1 sachet (180 grs) de préparation pour Okonomoyaki (pour les parisiens rendez vous chez Kioko ou en ligne pour les autres)
  • 180 ml d’eau
  • 2 œufs
  • 500 grs de choux (chinois)

Vous pourrez rajouter une tranche de lard, des crevettes ou autres suivants vos gouts, pour cette recette je suis rester simple.

Cette version s’approche le plus de celle d’Osaka, car on mélange l’ensemble des ingrédients.

Il faut d’abord couper le choux en fine lamelles

20130126_112911

Dans un autre récipient, mélangez le sachet de préparation avec l’eau et les œufs, puis incorporez le choux. Il faut que le tout soit bien imprégné.

20130126_123002

Maintenant la cuisson, j’ai utiliser une « plancha », mais une simple poile antiadhésive fera l’affaire.

20130126_125018

Il faut faire de petites galettes d’une 10 de cm, je n’avait pas mis la plaque trop chaude pour que cela cuisse bien au cœur doucement.

20130126_130644

On retourne doucement l’Okonomiyaki pour finir la cuisson.

20130126_131338

Il ne reste plus qu’a dresser dans une assiette avec un peu de sauce donkatsu (toujours chez Kioko) et un peu de Mayonnaise.

Je suis plutôt content, le résultat était assez proche d’une vrai Okonomiyaki.

Un peu de lecture, pour changer.

Bien que mon orthographe soit une catastrophe ambulante, la lecture est un de mes petits plaisirs (moins qu’à l’époque ou j’étais étudiant cependant), j’ai donc choisi de vous parler de trois ouvrages axés sur la Japon que j’ai apprécié dernièrement.

Les deux premiers sont écrits par Ichiguchi Keiko, auteur de manga ou « mangaka », qui nous parle de la culture japonaise au travers de ses yeux d’expatriée, puisqu’elle vit à Bologne en Italie.

Dans « Pourquoi les japonais ont les yeux bridés » et « Les Japonais aussi pètent parfois les plombs », elle nous retrace l’histoire du Japon en nous expliquant les légendes et mystères de leur culture qui nous intrigues.

Les livres s’approchant d’une auto-biographie, en ce basant sur sa propre expérience, elle nous explique comment elle dut faire face aux nombreux clichés que les gens avaient sur elle, mais aussi réciproquement, elle sur notre culture Occidentale.

Gardons le meilleur pour la fin : « Nââândé !? » est un livre écrit par Nakamura Eriko, Japonaise qui a épousé un Français et vit à Paris depuis 10 ans.

Ce livre, voulu par son auteur pour monter aux japonais (mais aussi aux français) les différences entres nos deux pays, décrit plusieurs situations de la vie courante où elle n’avait eux qu’une seule envie : crier « Nââândé !? » ( que l’ont pourra traduire par « Pooooourquoi!? »).

Ce livre m’a beaucoup amusé, car comme vous l’aurez remarqué, fidèles lecteurs de mon blog, à chaque voyage je vous décris comment le Japon ça craint, et bien ici l’auteur retrace point par point la différences de cultures et chaque situations où j’ai à l’inverse poussé comme exclamation des « Ooooooh! / whaaaouh! / Eeeeeeeeeh! / Claaaaaasse! » (rayez la mention inutile) devant certaines situation ou faits.

Il en ressort que réciproquement, les japonais trouvent aussi que la France ça craint, et que « l’esprit de Paris » serait leur « way of life ». Mais ils sont fous O_o.

C’est donc pourquoi je continuai de faire mon petit voyage annuel : essayer de comprendre l’incompréhensible.

Je vous laisse les références des livres au cas où : Amazon 1 / 2 / 3

Ceux qui me croisent IRL (les îoufs) pourront me les emprunter au choix ^^ »

Les Japonaises sur le toit du monde

Championnes du monde

Le 17 juillet 2011, à la suite d’un match à suspense, L’équipe Japonaise de football féminin est devenue championne du monde.

Au delà de l’exploit d’une équipe qui n’avait jamais dépassé les quarts de finale, Les joueuses Nippone nous ont montrées (ainsi que toutes ses Dames durant le mondial) que le beau jeu et surtout le fait de croire jusqu’au bout en ces chances, fini par payer. La chance, l’équipe Japonaise en à probablement eue, mais au regard de ce que le pays vient de traverser ses derniers mois,  n’est  ce pas qu’un juste retour?

Mais ce résultat n’est pas que le fruit du hasard ou de la chance, car après avoir été menées 2 fois au score, Les Japonaises sont revenus à chaque fois en fin de mi temps, en posant calmement leur jeu et en faisant craquer les joueuses Américaines, jusqu’à les faire trébucher durant la si difficile séance de tir au but (en toute décontraction à coté des Américaines visiblement crispées).

Kumagai Saki (4) et Sawa Homare (10) laissent éclater leur joie

Résultat du match : États-unis (USA) – Japon : 2 – 2 (ap) / Tirs au but : 1 contre 3.

Ceci conclus un mondial couvert d’une belle réussite (des stades pleins malgré quelques sifflets, des audiences TV satisfaisante), le football féminin à permis de réconcilié un nombre important de personnes en « froid » avec ce sport.

Alors oui, Mesdames, continuez à nous faire rêver sans perdre ce beau jeu qui fait votre force actuellement.

28e jour (Dim 08 Mai)

Nous voici donc au dernier jour avant le départ.

La matin nous avions la remise des clefs de notre location pour 11h, il me fallait encore boucler les bagages et faire un brin de rangement.

La propriétaire arrive un peu en avance, nous regarde donc faire la poussière, le lit et discute un peu avec nous.

Le soir nous avions réservé une nuit dans un autre hôtel de Ueno juste le temps de prendre une douche et de partir tôt le lundi matin pour l’aéroport.

Je pensais mettre nos valises dans des casiers à la gare le temps d’aller aux concerts de l’après midi, mais la propriétaire de la location nous a proposer de les garder pour la journée, c’était cool !

Me voila donc parti pour le Nakano Sun Plaza rejoindre Peachboy, pendant ce temps mon frère est parti au Maid Café ^^’

Lorsque nous arrivons devant la salle, il y a déjà une queue assez conséquente pour entrée, nous y allons donc aussi directement.

Dans la queue Peachboy rencontre des fans qu’il a croisé au concerts des Berryz, l’attente est comme d’habitude bonne enfant, en ordre et sans vacarme.

L’ouverture des portes se fait à 13h30 et nous commençons une nouvelle queue dans les escaliers du Nakano qui va durer plus de 40 minutes, nous ne savons pas pourquoi cela met autant de temps par rapport à d’habitude 😮

La queue commence donc à avancer 20 minutes avant le début du concert, et avance très rapidement par rapport au précédentes que nous avons fait.

Nous voila vite en bas dans le dernier long couloir et surprise nous apercevons les 9 Morning Musume en ligne \o/

Lorsque nous passons devant elle Aichan et Gakisan nous font un grand sourire et nous remercie pour les pièces que nous déposons, Sayumi fait un grand sourire à Peachboy qui la regarde longuement, puis à mon tour je passe devant Aika qui sourit 😀

Nous arrivons devant la 9e gen qui semblent toutes contentes de voir des étrangers! Fukuchan nous remercie chaleureusement ainsi que Kanon et Riho avec des signes de mains, elles dégagent vraiment une énergie débordante 🙂

Nous voila donc dans la salle et nous voyons tout de suite que le rang 0 à sauté, et que plusieurs camera sont disposées ! le concert va être filmé \o/

Pour le premier concert nous sommes au 9e rang sur la droite. Le concert débute normalement et au 1er MC, Aichan annonce un message de Tsunku, la salle passe au noir et l’écran s’allume.

Peachboy et moi échangeons un regard et un coup de stress se pointe : n’annonce pas de départ m-_-m
Tsunku commence de façon ambigus sont discourt, les MM sont toute en train de regarder l’écran dans le même état que nous, mais ouf, Tsunku annonce le début du cast pour la 10e génération de MM. \o/

Kanon est toute boulversée, elle qui viens d’arrivé sera bientôt une « Sempai » (ainée) pour la/les nouvelles arrivantes, cela fait bien rire Aichan et Gakisan ainsi que nous dans le publique.

La 2nd surprise du concert viendra au moment du rappel avec l’interprétation du nouveau single « Only You » avec en lead vocal Aichan / Reina et Riho !!!

Le single est plaisant et la chorée simple mais efficace 🙂

Nous voila donc partie pour le 2 nd concert, à l’origine j’ai un ticket rang 8 à droite, et Peachboy un Rang 8 à gauche, nous faisons un petit échange comme cale tout le monde est ravi, j’aurai plus de Gakisan et Aika, Peachboy aura lui plus de Sayumi !

Ma place se trouve le long du couloir, j’aurai donc de la place, et mon voisin est un fan d’Aika 🙂

On peut voir que le concert est filmé, car les membres de la sécurité viennent donner des consignes à ceux qui ont des glowsticks trop voyant/imposant de faire un usage modéré.

Durant les phases aussi où les Morning Musume nous demande de répéter des mots où de chanter, des petits écrans qui n’était pas allumé sur le précédent concerts nous indique le texte (des paroles pour ceux qui ne saurait pas quoi dire, mais je me demande qui ? ^^’)

De la même façon sur le précédent concert, par exemple quand Aichan annonce que c’est le dernier morceau du show, nous faisons « Eeeeeee » mais Aichan met ça main devant l’oreille genre « je vous est pas entendu très fort » nous en remettons une couche, mais surtout au 2nd concert quand Aichan le refait nous faisons cette fois une « Eeeeeeee » très long et fort \o/

Sur le MC entre Aichan et une membre de la 9e gen (Riho pour le coup) des fans de Aichan c’étaient concertés avant le concert et lui demande de faire le petit défi qui est normalement fait par la kuukies.
Il ont également fait un message avec des glowsticks « Thanks You Aichan ».

Le 2eme concert se passe donc très bien, j’ai une vue impeccable et de la place, la fan d’Aika sur le final me prends la main pour le salut \o/

Au stand des goodies j’ai pris quelques sets photos qui me manquait ainsi que la towel d’Aika.

Mon voyage se fini donc une nouvelle fois avec une série de concert. Le reste de la soirée nous allons finir de ranger nos sacs et repartir pour la France des souvenirs pleins la tête *_*

Chose amusante : le lendemain à l’aéroport un Français viens me voir lorsque nous patientons pour prendre l’avion, c’était un membre du forum de nolife qui m’a reconnu, il a fait lui aussi plusieurs dates des Morning Musume pendant que moi j’étais au °C-ute.

Voila donc c’est fini pour ce voyage et la mise à jour régulier de ce blog !

A très bientôt pour de nouvelles aventures.

27e jour (Sam 07 Mai)

Nous partons ce matin assez tôt avec Peachboy : destination Tochigi

Ils nous faut environs 1h40 de train pour y aller, la ville se trouvant a une 100 de km de Tokyo.

Lorsque nous arrivons il commence a pleuvoir un peu mais nous n’avons pas nos parapluie, nous avançons quand même malgré tout.

Après avoir lutter pour trouver la salle, nous trouvons enfin au bout de quelques effort, mais nous sommes bien trempé !

Nous croisons quelques connaissance de nos précédent concerts et partons chercher à manger.

Il est temps de faire la queue pour les goodies a notre retour, je recraque pour une série de pochette surprise, mais mon effort paie, j’ai toute la série de photos A4 des °C-ute \o/

Il nous reste à patienter pour l’ouverture des portes, durant ce laps de temps nous discutons de temps en temps avec les autres fans, un nous offre une « Mikan » (mandarine) et nous discutons avec 3 Japonaises qui sont surprise de voir des étrangers fans de plusieurs groupe du H!P, une parle un peu anglais ce qui facilite la chose 🙂

Je crois que la couleur de mes yeux les ont aussi intriguées (yeux bleus).

La queue pour l’ouverture des portes commence, nous entrons et commençons la queue pour le petit rituel de la collecte.

Avec Peachboy nous passons avec un drapeau Français que j’avais emporté et je lâche un petit billet pour marquer le coup.

Maimi, Airi, Chisato et Maimai nous remercie encore une fois en anglais.

C’est un peu dommage, Saki sourit toujours mais c’est la moins expressif de toute, mais à bien regarder, elle a toujours cette attitude. Enfin je suis quand même le plus heureux 🙂

Nous allons dans la salle qui est de taille moyenne, nous avons pour le 1 er concert un rang F sur la gauche (qui correspond à un rang 5 le premier étant libre) mais avec la scène qui est collé devant nous sommes aussi près que mon rang 1 du Nakano Sun Plaza O_o Joie \o/

Le concert se passe magnifiquement avec une vue superbe, c’est vraiment une salle a retenir 😀 (surtout vue le rapport prix / place)

Fin du concert, nous prenons place dans la queue du 2nd pour refaire un tour pour la collecte.

Semblable au 1er, c est toujours aussi palpitant de les voir de près, cette fois c’est Airi qui semble la plus heureuse, Peachboy la salue longuement et elle semble très contente, puis moi de même.

Je me dis que c est la dernière fois que je les vois aussi bien mais surprise … le concert suivant je suis au centre du 6 eme rang, mais c est l’endroit où la salle commence à remonter. Je suis donc presque 20cm au dessus de mon voisin de devant sans sauter et à la même hauteur des °C-ute au niveau de la scène 😮

Je fais connaissance avec mes voisin qui m’ont été présenté par notre ami, un parle très bien anglais et me demande ma préférée, Nacky :normal:

Je lui demande en retour, il me réponds « All! » et sort de son sac 5 tshirts, Towels et glowsticks de chaque membres, respect !!! :O

J’ai encore cassé un glowstick au premier concert, mais j’ai des sticks a craqué dans le sac donc cela ira, le concert débute je les cassent, mais cela doit faire juste car le Japonais devant moi (un fan de Maimi) fouille dans son sac et me sort un glowstick eletro de ca fabrication et me le tends \o/

Autant dire que les electro du commence c’est camelote a coté car qu’est ce qu’il éclair en bleu, j’ai l’impression que les standard sont « éteints » a coté 😮

c’est parti pour un concert terrible car je vois parfaitement les °C-ute, je suppose que c est de même et je saute comme un fou quand c’est Nacky qui chante o/

Le concert se fini, je remercie chaleureusement mon pourvoyeur de glowstick, qui est très content apparemment aussi et je salue mes voisins de même.

Avec Peachboy nous retrouvons les autres dehors pour les remercier et leurs donner rendez vous l’an prochain.

Il nous reste à aller manger et rentrer (encore 1h40 de train) et nous avons bien mal partout après plusieurs jour d’efforts et de crève carabinée. J’avoue que je fini avec la force du fanatisme car en France je me serait déjà écroulé dans mon lit depuis longtemps pour me soigné ^^’

Aujourd’hui dernier jour, cela sera du Morning Musume !

Peut être un dernier billet si j’ai le temps avant de partir, sinon cela sera au retour en France 😐

26e jour (Ven 07 Mai)

Nous voila aux abords de notre dernier week end, déjà :/

Ce matin nous avions prévue de faire le tour des boutiques H!P avec Peachboy (cela sera probablement mon dernier) pour faire quelques petits achats finaux.

Une fois de plus c’est un petit lâchage et je prends une jolie plaque commémorative faite par le H!P pour le retour d’un Panda au zoo de Ueno, ça va tenir juste dans ma valise 😮

Retour à l’hôtel pour laisser les affaires et nous voila moi et mon frère parti pour le concert de SCANDAL au Zepp de Tokyo.

J’attendais ce moment avec impatience, surtout depuis avoir retoucher leurs mains douces 3 fois :normal:

Cela fait maintenant près de 3 ans que je ne l’ai est plus vu en concert, à leur début en indies pour la JE 2008.

Nous trouvons assez facilement le Zepp qui se situe sur l’ile de Odaiba dans le sud de Tokyo, à notre arrivé il y a déjà une petite queue pour les goodies où nous prenons place.

Il nous restent à attendre l’ouverture des portes, le système étant différent de mes précédents concerts.

Pour faire patienté les gens, la mascotte du groupe passe de temps en temps, me voila avec un nouveau copain :p

Peachboy m’avait un peu expliquer le principe des Zepp, nous avons un numéro sur le ticket (1486), en théorie le staff devais faire des files par centaine dehors et nous faire entrée par paquets.

Une heure avant le début, toujours pas de chiffre ou de ligne faites, je me dis que ça va être différent et le folklore !

Un membre du staff commence alors avec un mégaphone a appeler les numéros de ticket par dizaine, nous allons devoir réviser nos chiffres en Japonais :fear:

Comme nous sommes un chiffre assez « loin », le temps nous permet de tenter de regarder les billet des autres gens, mais je fini par comprendre les chiffre petit à petit et nous passons finalement au bon moment.

Quand nous arrivons dans la salle, qui est sans siège, mais séparé régulièrement par une barre, les gens qui sont rentré dans les premiers ont été devant, mais les autres se sont mis petit à petit le long de ses barres.

Il reste de la place vers le milieu, avec une bonne vue nous en faisons de même \o/

Le concert commence assez rapidement et c’est « Pride » qui ouvre le show.

Depuis leur début, on peu se rendre compte que le groupe est devenu bien meilleurs, mais Rina est sans conteste celle qui a le plus de talent, c’est un monstre à la batterie :O

Elles assurent le show avec des MC très amusant (on frôle encore le coté Idol du groupe). Durant le premier MC, Elles adoptent des couleur « Sentai » Rose pour Haruna, Bleu pour Mami, Vert pour Tomomi et Jaune pour Rina (va falloir faire pété les glowsticks l’an prochain \o/).

Coté musique, J’ai tout particulièrement apprécié Doll (en faisant tournée les écharpes façon Seishun song :p ) CUTE qui est la face b de Pride qui est une bombe en Live et Shunkan Sentimental.

J’ai également apprécié la reprise de vieux titre de leur début tel que Space Ranger, Kagerou, Sakura good bye, que d »émotion.

Concernant le publique, pour ma part même constat que pour le reste de mes concerts au Japon, ça bouge du devant au fond de la salle, les gens sautent, balance le bras suivant la mélodie. Une belle ambiance en général donc même si je dois avouer que le « Encore » m’a déçu, c’était un peu mou et mal organisé (alors que surement 80% de la salle est membre du FC de SCANDAL, donc cela pourrai être un minimum synchrone :p )

C’est d’ailleurs énervant tout les avantages qu’ils ont le FC, je suis jaloux 😐

Je n’ai qu’une envie maintenant, les revoir encore et encore en concert (au Japon où pour leur retour en Europe ^^)

Désoler pour ce billet encore en retard, mais ce qui devait arrivé, arriva, en rentrant j’avais de la fièvre donc au lit pour être prêt le samedi !