Road trip in New York’14

Retour sur notre petit séjour à New York que je vous avais annoncé.

Moi j’aime les chiffres (c’est une blague!) mais les MM sont 10, on était 4 => 14′ coïncidence ou réalité scientifique comme le dirait donnie.

Mon article sera divisé en 2 parties, le séjour sur New York et la seconde plus sur le jour du concert.

Tout commence mardi 30 septembre, je suis en vacance déjà depuis vendredi soir donc j’ai eu tout le loisir de préparer ma valise, mission : partir léger.

Le mercredi matin nous décollons assez tôt d’Orly, c’est donc le papa d’Elsy qui va nous déposer, je file donc regarder le match de foot chez Mister le soir.

Le karma nous envoyait déjà quelques signe, difficile de regarder le match pour cause technique, on commence donc à regarder un petit concert :normal:

Finalement ont arrivent a regarder la seconde mi-temps et il est l’heure de nous coucher pour un peu moins de 3 petites heures.

Nous arrivons finalement tranquillement à  Orly, rejoins par Antoine, Xellos lui nous rejoindra directement à l’aéroport de NYC (New York City).

Le temps d’acheter les journaux, de boire un café, on embarque pour Londres (notre escale) puis NYC.

Pour ma part le voyage bien que court 1h + 7h m’a semblé long, avec un gamin qui braille, mon voisin qui à essayer de discuter et la bouffe pas terrible… (un croissant au fromage 😮 ) j’étais content d’arriver.

Il nous faut maintenant trouver Xellos qui arrivait à un autre terminal, le temps de ramasser nos affaires et le train qui relit les terminaux nous nous retrouvons devant la sortie.

Les avions semble tous avoir du retard (le notre aussi) et on se retrouve a discuter avec une française qui attends des amis qui arrivent par le même vol que Xellos.

Au bout d’une heure Xellos fini par sortir et nous prenons la direction de notre location.

Histoire de rajouter une couche de karma, la veille avant de partir, l’appartement que nous avions loué était victime un problème de plomberie, l’agence nous a donc trouver une alternative.

Les 2 étaient placés dans le quartier de Harlem (125th), il nous faut environs 1h20 de métro depuis l’aéroport pour y arriver.

En sortant du métro pour aller à l’agence prendre les clefs, il commence à pleuvoir … finalement c’est relativement rapide et on se retrouve dans notre appartement.

J’avais un peu peur mais finalement il est plus que correct, grand salon / cuisine, 2 chambres et salle de bain.

Après c ‘être un peu posé, on décide d’aller faire un premier tour vers Times square pour diner.

C’est le moment de revenir sur « l’environnement » de NYC.

J’avais déjà voyagé ici il y a 6 ans mais le Japon est passé par la depuis et franchement (avis concerté avec les autres) je pense qu’on est devenu carrément exigent mais que cela se justifie parfois.

Déjà au niveau de la nourriture, je savais déjà par expérience que ce n’était pas terrible et cela ne c’est pas amélioré. Le premier soir en sortant nous avons été mangé dans un restaurant type « buffet », l’aspect générale des plats était : gras.

Au final on a la plus part du temps manger dans les Mc Do, Wendy’s, les restaurant de grandes chaines car c’était le moins pire de tout.

Ce qui n’a pas changé, c’est aussi les portions, on a été manger dans un KFC, une commande normal à la française, un bucket de 16 pour 4 personnes. A la différence qu’au lieu d’avoir une aile ou un pignon comme en France, on se retrouve avec des cuisses, de la purée, 2 grosse boites de potatoes … on a difficilement fini la moitie 😮

20141004_211620 (Copier)

Idem pour la boisson, ça c’est cool par contre, le gobelet « Large » doit au moins contenir 75cl ! idéal pour les assoiffés dans mon genre 😀

Ensuite vient le métro. Points positifs, il tourne 24/24 et est relativement peu chère la carte hebdomadaire coute 30$. Par contre c’est le coté conception vieillotte qui m’a le plus choqué par rapport à mon précédent voyage. Il fait une chaleur infernale dès qu’on rentre dans la station jusqu’au quai (genre sauna) puis on entre dans le wagon qui est climatisée :/ Il n’y a qu’a voir les plaques d’égouts dans les rues qui fument avec fumée blanche pour ce dire que leur sous sol est mal ventilé.

Nous avons aussi fait un peu de shopping, les grands magasins étant assez nombreux dans NYC. En ce qui me concerne, je me suis rapprovisionné en jeans levis qui entre le prix local (entre 40 et 50 $) le cours du change et une promo de -20% m’a fait revenir l’unité à 25€. Forcement quand tu voit le prix en France … on se fait bien savonné.

Dans mes souvenirs NYC était resté comme une expérience agréable mais le Japon est passé par la depuis et j’ai vraiment trouvé cette fois que NYC c’était juste une version XXL de Paris. Cette ville tranche avec le reste des Etats-Unis, dans les autres ville, on retrouve une certaine propreté, un sens du service et un climat plus familiale.

NYC c’est un cliché perpétuel de ce qu’on voit dans les séries américaines. Notre premier passage dans Harlem et le métro m’ont rappelé les parties enflammé dans GTA : le mec qui écoute ça sono (du rap), les grosses voitures avec des mecs qui « deal » ou zone au pied des immeuble. Il y a surtout cette intonation en anglais que les américains utilisent « East coast yo ! ».

A noté que j’ai l’impression qu’on se plains en France que Paris est souvent en travaux mais NYC est bien pire dans ce domaine, je ne compte plus les plots, les barrières ou les haut-vents dressés presque dans chaque rues ou bien souvent sur les monuments (l’église de St Patrick était couverte échafaudages, et le World Trad Center est toujours un immense chantier 13 ans après ~).

Par-contre ce pays où tout est démesuré, la Statue de la liberté m’a semblé encore plus ridicule que la dernière fois !! il y a des moments je me pose des questions.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Un truc désagreable du voyage, ce sont les 4h est des brouettes qu’on à passé dans l’empire state bulding, ouais okay j’aime bien faire la queue mais il y a des limites … heureusement que la vue est sympa mais elle ne représente que 30 min max du temps.

Les Morning Musume’14

Passons au plat de résistance de ce billet.

Dimanche matin contrairement à la veille il fait un soleil magnifique sur NYC, c’est pas mal car croyez moi que la veille en se promenant sous la pluie c’était bien galère.

Elsy, Antoine, moi avons des ticket VIP et Xellos ne voulant pas prendre trop de lumière, nous décidons donc de partir autour de midi pour aller vers Times Square, le lieu du concert. Une longue file c’est formé le long du quartier, la queue étant entrecoupé par les carrefour ou des travaux en petit groupes mais à première vue il y a pas mal de monde.

Dans la file je croisse pas mal de têtes connues et à chaque fois on échange un petit mot ou une petite tape amicale. L’organisation semble aussi anarchique que d’habitude puisque les VIP sont mélangés dans la file. Comme en principe nous devons entrer avant, je reste discuter vers l’entrée avec les fans. Les américains ont la conversation et le contact facile c’est donc très aisé.

Au bout de quelques minutes finalement un membre du staff appel les VIP pour les regroupé dans une autres ligne, je retrouve Elsy et Antoine qui était parti voir en fond de queue. On nous place dans un hall sur le coté du théâtre.

A vue de nez il y a un peu plus de 100 personnes (qui était le nombre supposé de VIP, il y a de quoi se poser des questions. Pour en avoir discuté avec les Japonais en plus, ils n’ont pas put accéder à la vente de ces tickets (du Best buy) mais un ticket à part. Cela me semble pas mal dans l’idée car à Los Angeles la plus part des « avantages » avait été octroyé aux Japonais.

Dans la file on discute avec quelques fans et en particuliers avec 2 québecoises (Ariane et Dominique) qui parlent très bien le français. C’est toujours aussi drôle de voir le coté éclectique de la chose. Pendant que nous faisons la queue, le staff passe nous mettre un bracelet, puis nous donne un CD (avec le ticket de handcheck) et un badge dédicacé des MM. J’avoue que j’aurai préféré une « vraie » dédicace en les ayant devant moi mais bon c’est déjà un beau souvenir.

Vers 14h45, soit peu avant l’ouverture « normale » des portes, le staff commence a nous faire rentrer. On descends tous puis chacun se sépare en bas. Ceux qui vont faire la queue pour les goodies et ceux qui vont se placer dans la salle.

Avec Elsy on part pour le 1er choix. C’est la confusion qui règne car il y a plusieurs lignes … Au final on fait la queue pour la salle, on part vers le stand de goods, quand nous arrivons il n’y a que quelques personnes qui sont regroupés autour de la table, un jolie foutoir. La personnes qui sert de notre coté ne va pas très vite, n’est pas franchement sympathique et semble avoir un gros problème pour compter (elles a fait 4 erreurs avec la monnaie avec les 5 personnes avant moi :o).

En plus ils avaient aussi augmenté le prix du CD de 25 à 28$ (sans savoir pourquoi).

De l’autre coté du stand ce trouve Phil d’upfront qui est venu donner un coup de main, j’aurai du y aller. Au fur et à mesure qu’on avance il apparait que les VIP ne peuvent pas acheter de second CD (ils checkent notre badge + le poignet) et on est limité une unité par goods. dommage pour ceux à qui ont avait prévue d’en prendre, je me contente du set photo et de la towel (qui est toute fine, en microfibre).

20141005_154534 (Copier)

Les goods étant récupéré, on arrive dans la salle ou la fosse c’est gentiment remplit mais il reste suffisamment de place (les tickets « normaux » ne sont pas encore arrivés). On va faire un tour pour voir où se placer mais finalement on aperçois que la plateforme juste derrière la fosse avec des barrières sont vide, on décide de ce placer à cet endroit. On est certes un peu plus loin, mais à la hauteur de la scène, sans personnes pour nous gêner devant (les gens qui filmeront par exemple, qui ont déranger pas mal n’ont pas été un problème pour nous puisqu’ils sont plus bas).

Nous sommes rejoins par Hugh (un américain que nous croisons souvent) puis par Xellos.

Voici la setlist du concert :

Morning Musume。’14 Live Concert in New York

  1. One・Two・Three(updated)
  2. Help me!!(updated)
  3. Wagamama ki no  mama ai no joke (わがまま 気のまま 愛のジョーク)
  4. TIKI BUN
  5. Wakuteka Take a chance (ワクテカ Take a chance)
  6. The matenrō show (The 摩天楼ショー)
  7. Brainstorming (ブレインストーミング(updated))
  8. I WISH(updated) / 9・10・11 Gen
  9. La la la no pi pi pi / Sayumin (ラララのピピピ / 道重さゆみ)
  10. Shabondama (シャボン玉)
  11. Kimagure princess (気まぐれプリンセス)
  12. Sôda! We’re ALIVE (そうだ!We’re ALIVE(updated))
  13. LOVE machine (LOVEマシ-ン(updated))
  14. The ☆ peace! (ザ☆ピ~ス!(updated))
  15. Renai revolution 21 (恋愛レボリューション21(updated))
  16. Password is 0
  17. Kimi no kawari wa iyashinai (君の代わりは居やしない)
  18. What is LOVE?
    <Encore>
  19. Toki o koe sora o koe (時空を超え 宇宙を超え)
  20. Happy daisakusen (Happy大作戦)

Revenons sur quelques passages marquant du show :

Il y a déjà eu les introductions en anglais, on avait déjà eu un petit apercu de Sakura qui présentait les goods et cela c’est confirmé qu’a défaut de maitriser parfaitement la langue de Shakespeare elle se débrouillait plus que bien avec un accent correct.

image de natalie

image de natalie

C’est l’inverse pour Riho qui, ce n’est pas surprenant, à ramer comme une damnée pour aligner 3 phrases. On c’est dit après avec les autres qu’elle a du avoir tellement la pression comme les autres (surtout Sakura sa copine) eurent réussit qu’elle a tout merdé 😀

Ganbare Riho !

Le passage avec Eripon qui nous fait spider-man avec des confettis était aussi un grand moment. Xellos à jeté des regards noirs vers le public lorsqu’ils ont vigoureusement applaudit Kanon qui disait avoir pris un grand petit déjeuné ce matin, il devait être jaloux d’avoir eu que des frosties.

Mon ressenti du concert différè un peu de celui de Turbo86 pour la raison évoqué plus haut, je n’étais pas dans le « tas ».

De notre position, l’ambiance était bonne, beaucoup de personne avec glowsticks, des calls assez bien placé et synchrone. Je pense même que c’est la meilleurs version de Wagamama que j’ai entendu avec tout le monde qui criait « Aisaretai » (contrairement au japon où cela était plus diffus).

Toujours dans l’idée, comme j’étais avec Antoine et Elsy, nous avons pus nous amuser sur les chorée de Password is 0, TIKI BUN ou Happy daisakusen bras dessus / dessous. Forcement ça aide à la bonne ambiance.

Quand les 9/10/11 enchaine I WISH, on se doute que Sayumi va enchainer un solo, tout le monde prépare ses glowsticks rose (électronique ou ceux distribués avant le concert). Nous allons avoir le droit à la version longue de Lalala no pipipi, un grand moment de bonheur, les gens place bien les « Sayumin », on saute partout, c’est la fête !

image

Avec le concert des °C-ute à la cigale, c’est de loin le meilleur concert « hors japon » que j’ai fais, tant niveau performance que public.

Le concert fini, une partie des gens file au stand pour prendre ce qu’il reste (une grosse cohue), les VIP et personne ayant un ticket de handcheck sont invité à se rendre en haut dans les gradins pour attendre.

Le staff installe les tables, j’en profites pour voir si une « present box » est disponible car nous avons préparé une petites surprise pour les filles, des Tour Eiffel customisées et des cartes. Si elles ne (re)viennent pas en France après tout nos efforts, je ne comprendrait pas 😉

Comme je n’en voit pas, je vais voir Phil du staff qui accepte de prendre notre paquet, une bonne chose de faite ! (Par la suite ils ont également pris les cadeaux que d’autres personnes avait offert).

On se retrouve du coup tout les quatre en haut des gradins, le staff faisant avancer la file pour le handcheck en commençant par le bas.

Je crois qu’il nous a fallut pas loin d’une heure pour qu’arrive notre tour, le temps de bien nous préparer mentalement. Hélas comme elles avaient l’air claqué (enfin surtout Sayu) comme Turbo86 l’as signalé cela allais beaucoup plus vite sur la fin mais bon on commence à avoir l’habitude.

Elles sont dans l’ordre « générationnel », c’est donc Sakura en premier, que je félicite pour son anglais. Pas de doute cette petite progresse.

Je félicite Duu pour son PB, je remercie Masaki en anglais (elle maitrise trop aussi :normal:).

C’est là où ça à complétement dérapé, Xellos est derrière moi suivit d’Elsy et d’Antoine. J’arrive devant Ayumi à qui je dis « Bonjour » (in french!) et la direct en japonais elle me dis qu’elle me reconnait. je confirme un peu surpris que je l’ai vu au Japon et en France et elle continue à me parler alors que le staff me pousse et que Xellos est déjà devant elle ~ (gômen m(_ _)m )

20141005_185128 (Copier)

J’arrive devant Harunan un peu court, je me contente d’un hello et « merci » qui l’a fait tilté aussi. Le staff nous vire sec, je décidé de faire un peu court avec Kanon histoire de pouvoir dire un petit mot à Riho.

En gros je lui ai dit que si elle avait du mal en Anglais, moi j’en avait aussi en Japonais mais qu’il fallait continuer de faire des efforts! J’ai eu le droit un jolie sourire, c’était bien (j’aurai préférée qu’elle me fasse son Ayumin mais bon ^^’)

J’ai fini en remerciant Eripon, Mizupon (en Français) et Sayu, vite car le staff m’a carrément poussé, je devais être léger a coté des américains 🙂

Nous avons ensuite mangé un bout puis sommes revenu devant le théâtre pile quand les MM sont sorties, juste assez pour leurs dire au revoir.

C’est ainsi que ce termine ce road trip (nous sommes partis le lendemain pour arriver mardi matin directement au boulot, c’est rude la vie de fan parfois ~_~)

You can do it ! (cf Riho)

20141007_181604 (Copier)

Un jour j’irai à New York … ah c’est deja fait :normal:

Il y a quelques années, avant le Japon, j’allais presque tout les ans en vacances aux États-Unis voir mes cousins / cousines .. et visiter ce vaste pays.

J’ai commencé à mettre le doigt dans l’engrenage du fanatisme justement lors de mon dernier séjour, en allant à Los Angeles pour voir les Morning Musume en 2009, vous connaissez la suite …

Cela fait maintenant 5 ans et le destin c’est finalement rappelé à moi puisqu’en mai dernier, lors de leur concert à Tokyo, les Morning Musume. ont annoncées un concert exceptionnel à New York …

10463928_708915499167370_8366465180640346666_n

Avec Elsy ont c’est tout de suite dit qu’il fallait y aller, on était déjà en manque alors qu’on était pas encore parti du Japon.

Sayumi est le dernier membre qui reste du lineup de 2009, je trouve que ça fera une belle boucle puisqu’elle quittera le groupe en fin d’année. Mon tshirt de Los Angeles sera alors complétement obsolète 😉

Voila maintenant que nous avons nos tickets de concert, nous partirons Elsy, Antoine, Xellos et moi pour la grosse pomme en octobre prochain \o/

ps : Il s’agira de mon second voyage à NYC que j’ai visité en 2008.